Benthos

Benthos

Quelle est la réponse du benthos au déploiement des EMR : une question de fond

Le benthos, un compartiment important et vulnérable de l’écosystème

Le benthos correspond à l’ensemble des organismes qui vivent en relation avec le fond marin. Ce compartiment a un rôle très important dans le fonctionnement des écosystèmes marins. Il est en effet une source alimentaire pour de nombreuses espèces de niveau trophique supérieur et un acteur majeur du recyclage du carbone. Le benthos est très diversifié et majoritairement constitué d’invertébrés (crustacés, mollusques, bryozoaires, coraux…) et d’algues (laminaires, algues vertes, rouges…). Il regroupe également divers poissons et élasmobranches (requins et raies). Les organismes qui composent le benthos sont soumis à de nombreuses pressions d’origine anthropique (pêche, invasion biologique, changements globaux, extraction de granulats, pollutions) et sont particulièrement vulnérables car peu mobiles.

Estimer les changements induits par le déploiement des EMR

Le déploiement des EMR peut potentiellement entraîner des modifications du fonctionnement naturel du compartiment benthique qui peuvent être perçues comme « positives » ou « négatives » pour l’écosystème. Les pressions générées par les énergies marines renouvelables sont diverses et évoluent au cours de la vie des projets. En effet, l’installation des structures mène à des perturbations physiques des fonds marins, comme le remaniement sédimentaire ou l’utilisation d’une surface de substrat naturel. qui impactent directement le benthos en présence. Ces travaux entrainent également l’émission de bruit dans le milieu marin, perturbant ainsi les espèces sensibles à proximité.  Au cours de la phase d’exploitation, les systèmes EMR agissent comme des récifs artificiels et sont colonisés par une grande diversité d’organismes vivants. Ceux-ci peuvent se fixer directement sur les structures (tels que les mollusques et balanes par exemple) ou bien utiliser les abris créés (poissons et grands crustacés) pour se protéger des prédateurs et des forts courants. L’exclusion d’activités maritimes dans certaines zones pour protéger les composants EMR sensibles tels que les câbles électriques peut engendrer la création de zones de réserve où les organismes benthiques sont alors protégés. Par ailleurs, les champs électromagnétiques, émis par ces câbles d’export à leur voisinage, peuvent potentiellement perturber le comportement de certains organismes magnétosensibles comme les requins et les raies. Les réponses du benthos face à ces différentes modifications de l’écosystème sont mal comprises à ce jour. Or, il est important d’estimer les changements induits afin d’être en capacité de proposer des mesures d’évitement ou de réduction des risques associés aux projets EMR.

Mieux comprendre et anticiper les effets des EMR sur le benthos

France Energies Marines explore différents sujets liés aux interactions entre benthos et énergies marines renouvelables. Une partie de la R&D vise à mieux comprendre la composition et le fonctionnement d’écosystèmes particuliers pour anticiper les effets des EMR. Un projet collaboratif est en cours sur la dynamique des communautés benthiques associées aux dunes sous-marines, écosystème peu connu et concerné par le développement de plusieurs projets de parcs éoliens offshores (Projet DUNES). Certaines études sont plus tournées vers les effets associés à la phase d’installation des fermes. C’est notamment le cas d’un projet qui vise à mieux appréhender les impacts acoustiques des EMR sur les communautés benthiques (Projet BENTHOSCOPE2). France Energies Marines coordonne et mène également des travaux de recherche complémentaires s’intéressant à la phase d’exploitation des EMR : étude de l’impact des câbles électriques sous-marins sur le benthos (Projet SPECIES), caractérisation qualitative et quantitative du biofouling en fonction des sites et des composants concernés (Projets ABIOP, ABIOP+) et développement d’approches écosystémiques intégrant les communautés benthiques pour caractériser les effets des EMR (Projets TROPHIK, APPEAL)

Crédit photo : Olivier Dugornay / Ifremer

Projets

Terminé

BENTHOSCOPE 2

Compréhension et surveillance des impacts des EMR sur le compartiment benthique via une plateforme de mesure dédiée à l’acoustique passive

En cours

DUNES

Dynamique des dunes hydrauliques et impact sur les projets EMR

Terminé

SPECIES

Interactions des câbles sous-marins avec l'environnement et suivis associés

Terminé

ABIOP

Quantification du biofouling au moyen de protocoles établis et recommandations associées

En cours

ABIOP+

Prise en compte du biofouling au moyen de protocoles de quantification utiles à l’ingénierie

En cours

APPEAL

Approche socio-écosystémique de l’impact des parcs éoliens flottants

Terminé

BENTHOSCOPE

Index acoustique de la richesse benthique des substrats durs pour l’évaluation des impacts des hydroliennes

Terminé

TROPHIK

Modélisation du rôle des éoliennes offshore dans la modification du fonctionnement des réseaux trophiques côtiers et dans le cumul d’impacts

Services

Coordination et participation à des comités d’experts sur les EMR

Formations dans le domaine des énergies marines renouvelables

Suivi de la vie sous-marine

Interlocuteurs

Morgane Lejart

Morgane Lejart

Responsable R&D intégration environnementale

Nolwenn Quillien

Nolwenn Quillien

Cadre de recherche en écologie benthique

News

Écran en superposition fermé pour la recherche