ABIOP

Quantification du biofouling au moyen de protocoles établis et recommandations associées

Durée : 18 mois (2017 - 2018)

Contexte

Les effets et l’ampleur du biofouling sur les systèmes EMR sont méconnus et représentent un défi pour les ingénieurs dans les phases de conception et de maintenance pouvant impacter le LCOE. Il est donc crucial de fournir des données d’entrée fiabilisées nécessaires à l’ingénierie sur la base d’études couplant biologie marine, métrologie marine et conception des structures.

Objectif

Développer des méthodes de caractérisation et de quantification du biofouling pour fiabiliser le dimensionnement et la maintenance des systèmes EMR.

Principales réalisations

  • Synthèse bibliographique et géoréférencement des études menées sur le biofouling au niveau des façades maritimes françaises.
  • Etat de l’art des problématiques liées au biofouling rencontrées pour les différentes technologies EMR.
  • Amélioration des protocoles d’analyse d’images pour le macrofouling intégrant les conditions environnementales de mesure.
  • Recommandations pour optimiser le positionnement de l’expertise biologique.
  • Cahier des charges des besoins en capteurs, en termes de précision et de fiabilité.

Conclusion

ABIOP a permis d’identifier les besoins de recherche qui permettront de mieux identifier et gérer les risques portant sur les composants EMR les plus sensibles au biofouling. De premières mesures in situ ont également été réalisées afin de caractériser d’un point de vue ingénierie et environnement la biocolonisation en Atlantique et en Méditerranée. Les études complémentaires nécessaires sont menées dans le cadre du projet ABIOP+.

Ressources

Fiche résultats (PDF)

Atlas bibliographique du biofouling (commander en ligne)

Partenaires et financement

Ce projet était piloté par l’Université de Nantes et France Energies Marines.

Le budget total du projet était de 544 k€.

Ce projet a bénéficié d’un financement de France Energies Marines, de ses membres et partenaires, ainsi que d’une aide de l’Etat gérée par l’Agence Nationale de la Recherche au titre du programme des Investissements d’Avenir (ANR-10-IEED-0006-21).

Crédit photo : Matthieu Sontag

Écran en superposition fermé pour la recherche