Sous-station électrique

Sous-stations

Fiabiliser les sous-stations électriques offshores

De fortes contraintes et très peu de retours d’expérience

La sous-station électrique est le chef d’orchestre d’un parc EMR. Elle permet de récupérer le courant produit par les machines puis d’en élever la tension pour permettre son injection dans le réseau général terrestre. Dans le cas des futurs parcs éoliens flottants, qui seront installés dans des eaux profondes (> 50 m), deux options seront possibles : sous-marines ou flottantes. Ces dernières constituent d’importants défis en termes de fiabilité, de maintenance et de cybersécurité car les retours d’expérience en milieu marin dans un contexte EMR sont très peu nombreux. Un projet collaboratif a permis de trancher en faveur des sous-station flottantes, car la fiabilité des équipements embarqués entraînerait un coût d’entretien trop important pour l’alternative sous-marine (Projet LISORE). Les projets de parcs s’éloignant rapidement des côtes, le choix à moyen terme d’un passage en courant continu haute tension, amènera un certain nombre de contraintes liées aux dimensionnements des sous-stations, mais aussi de l’ensemble de la ferme. L’augmentation de la puissance et de la taille des parcs éoliens offshores, ainsi que la nécessité de fiabilisation de l’export d’énergie vont nécessiter, à terme, la présence de plusieurs sous-stations dont l’emplacement devra être judicieusement déterminé grâce à des outils numériques d’optimisation.

Développer des stratégies de suivi en service pour les sous-stations flottantes

France Energies Marines, ses membres et partenaires se sont, dans un premier temps, concentrés sur les stratégies de suivi en service pour les sous-stations afin de réduire les coûts d’exploitation liés à leur fiabilité (Projets LISORE et MOSISS). Les travaux portent actuellement sur le développement et la démonstration d’une méthodologie complète et innovante de suivi en service de l’état électrique et structurel des sous-stations flottantes. Celle-ci sera utilisée pour optimiser les solutions disponibles, notamment concernant les capteurs, les inspections et les maintenances/réparations des équipements. Il est aussi prévu d’identifier les défis pour les technologies futures et de spécifier des cibles de fonctionnement pour les composants nouveaux et actuels, dans le nouvel environnement flottant pour respecter le taux de disponibilité de la sous-station.

Crédit photo : StekrueBe

Projets

Terminé

LISORE

Des sous-stations offshores innovantes à coût compétitif pour les EMR à horizon 2025

En cours

MOSISS

Stratégies de suivi en service pour les sous-stations innovantes

Services

Coordination et participation à des comités d’experts sur les EMR

Formations dans le domaine des énergies marines renouvelables

Interlocuteurs

Florian Dupriez-Robin

Florian Dupriez-Robin

Chef de projet de recherche en analyse de risques et fiabilité des systèmes EMR

News

Écran en superposition fermé pour la recherche