Come3T

COME3T, phase II

Lors du lancement de la Phase II de COME3T, le Comité de pilotage du projet, regroupant industriels, bureaux d’études, associations environnementales, universités, régions et services de l’Etat, a défini deux questions à destination des experts :

  • Peut-on évaluer un rapport entre les gains et les pertes pour l’écosystème marin de l’effet récif induit par les parcs éoliens et leur raccordement ?
  •  Comment évaluer les effets d’un parc éolien opérationnel sur les mammifères marins ?

Suite à l’appel à candidatures lancé à l’automne, deux comités d’experts ont été constitués afin de répondre aux deux questions posées :

Comité d’experts pour l’effet récif

  • Gilles Lecaillon, Président (Ecocean)
  • Philippe Lenfant, Professeur et Responsable du Centre de recherche sur les écosystèmes marins (Université de Perpignan)
  • Pierre Thiriet, Responsable DCSMM – Pilote scientifique Poissons et Céphalopodes Marins Côtiers (OFB/MNHN)
  • Emma Araignous, Ingénieure de recherche en modélisation écosystémique (France Energies Marines)
  • Shawn Booth, Ingénieur de recherche en modélisation trophique (France Energies Marines)
  • Georges Safi, Cadre de recherche en approche écosystémique (France Energies Marines)

Comité d’experts pour les mammifères marins

  • Jean-Luc Jung, Maître de conférences en biologie et génétique des mammifères marins (Université de Bretagne Occidentale)
  • Charlotte Curé, Chercheuse en acoustique de l’environnement (Cerema)
  • Cécile Vincent, Maître de conférences en écologie et conservation des mammifères marins (La Rochelle Université)
  • Hélène Labach, Directrice (MIRACETI)
  • Ludivine Martinez, Responsable Cellule Cohabys (La Rochelle Université)
  • Cécile Bon, Chargée de mission sur les interactions entre EMR et mégafaune marine (France Energies Marines)

Chacun des comités d’experts s’est réuni début décembre pour un premier groupe de travail visant à bien préciser le périmètre des questions posées et à identifier les sous-thématiques possibles. Malgré le mode distanciel, France Energies Marines a su proposer un format permettant beaucoup d’interactivité et un brainstorming constructif. Rendez-vous mi-janvier pour la suite des travaux.

Écran en superposition fermé pour la recherche