MUTANC

Ancres mutualisées pour les éoliennes offshores flottantes

Durée : 36 mois (2021-2024)

Contexte

En Europe, environ 80 % de la ressource éolienne en mer est située dans des eaux de plus de 60 mètres de profondeur, là où les éoliennes offshore flottantes sont considérées comme des technologies capables de satisfaire les contraintes environnementales et d’assurer un coût actualisé de l’énergie compétitif. Après le développement de démonstrateurs et le déploiement de petites fermes, la prochaine étape pour l’éolien flottant sera celle des fermes commerciales, utilisant 20 à 100 turbines, ce qui conduit à une réflexion sur les systèmes d’ancrage à utiliser pour de tels projets. Dans un parc éolien de 100 turbines, les ancres mutualisées peuvent permettre une réduction du coût du système d’ancrage allant jusqu’à 16 %. Cependant, leur potentiel de réduction du coût actualisé de l’énergie doit encore être étudié en détail.

Objectif

Étudier le potentiel de l’ancrage mutualisé pour réduire le coût actualisé de l’énergie des parcs éoliens offshores flottants

Contenu scientifique et technique

  • Conception de systèmes d’ancrage et analyse de chargement sur les ancres mutualisées
  • Modélisation géotechnique avec la méthode numérique des éléments finis 3D
  • Essais en centrifugeuse sur des modèles à petite échelle pour étudier les charges multidirectionnelles et les charges cycliques
  • Estimation du coût des systèmes d’ancrage par la consultation d’experts et de modèles de coûts existants

Ressources

Fiche projet MUTANC (PDF)

Partenaires et financement

Ce projet est piloté par France Energies Marines.

universite grenoble alpes logo
Logo INNOSEA 2021
technip energies logo
Logo EOLFI Shell
Logo Total Energies
Logo WPD Offshore

Le budget total du projet est de 1 343 k€.

Ce projet bénéficie d’un financement de France Energies Marines, de ses membres et partenaires, ainsi que d’une aide de l’Etat gérée par l’Agence Nationale de la Recherche au titre du programme des Investissements d’Avenir. Il a également le support financier de WEAMEC, de la région des Pays de la Loire et du Pôle Mer Bretagne Atlantique.

Crédit photo : Yohann Boutin

Écran en superposition fermé pour la recherche