MIGRATLANE

Caractérisation de l’utilisation de l’arc Atlantique Nord-Est par les migrateurs terrestres, les oiseaux marins et les chauves-souris à l’aide de méthodes complémentaires

Durée : 54 mois (2022 - 2027)

Contexte

L’arc Atlantique Nord-Est, vaste zone maritime s’étendant du golfe de Gascogne jusqu’à la Manche, voit se développer de nouveaux usages tels que les projets d’éoliennes en mer. Or, il existe à l’heure actuelle un large déficit de connaissances sur l’utilisation de cet espace maritime par les oiseaux et les chauves-souris, résidents comme migrateurs. Dans ce contexte, il apparait essentiel de collecter des données pour combler ces lacunes et préciser les principales zones fonctionnelles et les déplacements migratoires des espèces.

Objectif

Caractériser, à l’échelle de l’arc Atlantique Nord-Est, les migrations en mer des oiseaux et des chauves-souris et les fonctionnalités des zones côtières et du large pour les oiseaux marins, que ce soit en période de reproduction ou d’hivernage.

Contenu scientifique et technique

  • Etat des connaissances et des données existantes sur la faune volante de l’arc Atlantique Nord-Est.
  • Déploiement de moyens complémen-taires de mesures et de suivis (radars, télémétrie, suivis acoustiques et visuels, campagnes aériennes).
  • Modélisation combinée des données pour une approche intégrative.

Ressources

Fiche projet MIGRATLANE (PDF)

Poster de présentation (PDF en anglais)

Partenaires et financement

Ce projet est piloté par l’Office Français de la Biodiversité, et coordonné par France Energies Marines et le Muséum Nationale d’Histoire Naturelle.

OFB
museum nationale histoire naturelle logo
cnrs logo 2023
gisom logo
cesco logo
Logo Météo France
lienss logo
Logo Université La Rochelle
ecosphere logo
biophonia logo
hytecg imaging logo 2022

Ce projet est financé par l’Observatoire national de l’éolien en mer et doté d’un budget total de 9 M€

Crédit photo : France Energies Marines

Écran en superposition fermé pour la recherche