GEOSISMEM

Levés géophysiques pour la caractérisation des fonds marins des sites EMR

Durée : 52 mois (2018 - 2022)

Contexte

Parmi les préoccupations des acteurs de la filière éolienne offshore, la compétitivité, et donc la diminution des coûts, figurent en bonne place. Dans ce contexte, les études géotechniques préalables sont particulièrement concernées car très onéreuses. Celles-ci sont cruciales pour le dimensionnement des fondations des éoliennes car elles permettent de caractériser la mécanique des fonds marins. Or, ce type d’étude nécessite des campagnes en mer avec déploiement de carottier pour prélever des échantillons de sol qui sont ensuite analysés en laboratoire. Il est donc nécessaire de développer des alternatives à la seule utilisation de la géotechnique.

Objectifs

Développer une nouvelle méthodologie de caractérisation des sols grâce à une combinaison de données géophysiques et géotechniques afin d’élaborer des recommandations à destination du secteur de l’éolien offshore.

Principales réalisations

  • Nouvelles méthodologies pour le traitement des données géophysiques
  • Campagnes de mesures géophysiques de type sismique multi-trace et électromagnétique
  • Calcul de dimensionnement d’un pieu à partir de données géophysiques et géotechniques
  • Recommandations concernant l’intégration de données géophysiques à la caractérisation de sites pour l’ingénierie des projets

Conclusion

GEOSISMEM a permis la caractérisation géophysique avec des méthodes non classiques du sous-sol des sites du parc éolien en mer du Calvados et de la ferme pilote d’éoliennes flottantes de Groix & Belle-Île. Celle-ci a pu être comparée à la caractérisation géotechnique réalisée en amont des projets par les développeurs de parcs. Les jeux de données issues des deux approches ont servi à la réalisation d’un test de dimensionnement de pieu. Ce test s’étant révélé encourageant, il serait bien d’acquérir plus de données pour consolider cette méthode.

Ressources

Fiche résultats GEOSISMEM (PDF)

Partenaires et financement

Ce projet était piloté par l’Université de Bretagne Occidentale et France Energies Marines.

Logo Total Energies
Logo EOLFI Shell

Le budget total du projet était de 775 k€.

Ce projet a bénéficié d’un financement de France Energies Marines, de ses membres et partenaires, ainsi que d’une aide de l’Etat gérée par l’Agence Nationale de la Recherche au titre du programme des Investissements d’Avenir (ANR-10-IEED-0006-27).

Crédit photo : MAPPEM Geophysics

Écran en superposition fermé pour la recherche