Chercheur postdoctoral en modélisation prédictive des flux d’oiseaux par radars météorologiques (F/H)

  • Reference : FEM-SAS-2022-342
  • Type de poste : CDD
  • Durée : 24 mois
  • Localisation : Marseille (13) - France Energies Marines
  • Télécharger l'offre

Description de l'offre

France Energies Marines coordonne le programme de recherche SEMAFOR dédié au développement d’un outil de surveillance en temps réel de l’avifaune via la mise à profit d’instruments de visualisation de l’espace aérien déjà opérationnels, les radars météorologiques. Démarré en février 2022 et subventionné par l’ADEME, ce projet permettra de répondre à deux enjeux d’intérêt majeurs :

  • Acquérir des connaissances sur les parcours migratoires de l’avifaune, essentiel tant pour l’aspect « recherche fondamentale » que sur l’aspect « planification » de l’éolien,
  • Acquérir une capacité de détection des pics de passages migratoires en mer, afin d’être en mesure d’alerter les opérateurs des parcs éoliens en mer d’une augmentation du risque de collision.

Pour répondre aux objectifs, le consortium composé de 4 structures, France Energies Marines, Météo France, Biotope et la Station Ornithologique Suisse, propose un projet pluridisciplinaire de R&D dont le cœur s’articule autour des deux axes chronologiques suivants :

  • Le développement et la validation d’un algorithme de détection de l’avifaune à partir des données haute résolution du réseau de radars météorologiques. Le produit sera une carte du passage des oiseaux en temps réel,
  • La construction d’un modèle prédictif de la probabilité de passage des oiseaux à terre et sur les façades maritimes.

Missions

Le.la post-doctorant.e développera des prévisions en quasi-temps réel de la migration des oiseaux et aura les missions suivantes :

  • L’analyse de données issues de radars météorologiques et ornithologiques (les échos d’oiseaux seront identifiés par les autres lots du projet),
  • L’identification des principaux paramètres environnementaux corrélés à l’intensité des flux d’oiseaux détectés par les radars dans un contexte de période migratoire des oiseaux,
  • La construction d’un modèle de probabilité de passage à terre et sur les façades maritimes de l’avifaune migratrice,
  • La valorisation de ces développements méthodologiques et des résultats écologiques par l’écriture d’une ou plusieurs publications scientifiques de rang A.

Le.la post-doc participera aux réunions des comités de pilotage du projet de même qu’à d’autres réunions/séminaires/colloques éventuels pour y présenter ses résultats.

Compétences requises

Formation initiale
Biostatisticien, climatologue, météorologue ou écologiste ayant une formation universitaire (doctorat en biostatistique appliquée à l’écologie, doctorat en aéroécologie ou en écologie avec une forte composante statistique)

Expérience professionnelle
• Une expérience de la publication internationale est attendue
• Une expérience dans l’utilisation d’outils d’analyse statistiques avancées
• Une expérience en aéroécologie et en traitement du signal des données radar serait un plus

Connaissances spécifiques

Requises :
• Connaissance de la modélisation statistique et de la modélisation des données spatiales
• Expertise en matière de mégafaune, notamment les oiseaux migrateurs, et de leur écologie
• Compétence dans le traitement et l’analyse de grands ensembles de données environnementales, de la distribution des espèces à partir de la technologie radar et/ou de protocoles d’observation en mer et sur terre
• Rédaction, en français et en anglais, de rapports, de recommandations et d’articles scientifiques

Souhaitées :
• Coordination de groupes de travail et d’animation de réunions
• Connaissance du secteur des énergies marines renouvelables

Qualités professionnelles
• Grand intérêt pour la compréhension des processus de déplacement des animaux
• Polyvalence et qualités nécessaires pour mener son étude dans un environnement interdisciplinaire et multi-partenarial
• Organisation, autonomie, force de proposition
• Bonne capacité rédactionnelle et d’expression orale
• Bonne maîtrise de l’anglais
• Rigueur scientifique et analyse critique

AVERTISSEMENT : Si vous n’arrivez pas à soumettre votre candidature via notre site, veuillez nous l’adresser par mail à contactrh@france-energies-marines.org, en précisant la référence de l’offre dans l’objet.

Candidater

EmploiChercheur postdoctoral en modélisation prédictive des flux d’oiseaux par radars météorologiques (F/H)

Reference : FEM-SAS-2022-342

    Écran en superposition fermé pour la recherche