Chercheur postdoctoral en approche multifractale appliquée à l’éolien offshore (F/H/X)

  • Reference : FEM-SAS-2024-282
  • Type de poste : CDD
  • Durée : 14 mois
  • Localisation : Champs-sur-Marne (77) - HM&Co
  • Télécharger l'offre

Description de l'offre

NEMO est un projet international mené par France Énergies Marines et Fraunhofer IWES, qui a débuté en novembre 2023 et s’étend sur plus de 30 mois. Cette initiative rassemble un consortium comprenant des partenaires académiques et industriels, favorisant la collaboration et tirant parti de l’expertise de divers domaines pour relever les défis complexes associés à l’énergie éolienne en mer.

L’objectif principal de NEMO est de développer des méthodologies et des outils innovants pour une évaluation complète de la turbulence sur les sites potentiels d’éoliennes offshore. Ce faisant, le projet vise à réduire les incertitudes entourant la caractérisation de la turbulence, permettant ainsi des considérations de conception plus précises pour améliorer la faisabilité financière des projets d’éoliennes offshores.

Missions

Dans le cadre du projet NEMO, le chercheur postdoctoral se concentrera sur la comparaison des mesures des fluctuations du vent entre les anémomètres et les profileurs lidar en utilisant le cadre Universal Multifractals (UM). UM a fait ses preuves dans la caractérisation et la simulation de champs géophysiques qui présentent une variabilité extrême sur une large gamme d’échelles spatio-temporelles, telles que les régimes de vent. Plus précisément, le chercheur s’attachera à :

  • L’étude des effets de l’intermittence et de l’échelle sur les mesures standard, telles que les pentes spectrales et l’intensité de turbulence.
  • Développer de nouvelles mesures invariantes d’échelle pour quantifier les fluctuations du vent sur la base de l’UM. Ces mesures engloberont des statistiques de tous ordres, y compris des statistiques d’ordre supérieur, et seront construites dans un cadre spatio-temporel intrinsèque. Elles seront conçues pour caractériser les fluctuations du vent dans les espaces 1D, 2D et 3D, en tenant compte des problèmes d’anisotropie. L’objectif est de dériver de nouvelles mesures qui quantifient efficacement les fluctuations du vent à différentes échelles afin de faciliter la comparaison des instruments.
  • Mise en œuvre de ces mesures sur les données collectées par les anémomètres et les profileurs lidar. Les mesures de turbulence standard, ainsi que celles nouvellement proposées, seront appliquées aux mesures obtenues par les deux instruments dans le cadre du projet. Cette mise en œuvre tiendra compte des caractéristiques opérationnelles des appareils. L’objectif est de comparer la capacité des anémomètres et des profileurs lidar à mesurer les fluctuations du vent à différentes échelles, au-delà de leurs échelles d’observation respectives.

Compétences requises

Formation initiale
Doctorat en sciences de l’atmosphère ou en dynamique des fluides, avec un accent sur l’énergie éolienne ou toute autre discipline pertinente

Connaissances spécifiques

Requises :
• Expertise dans l’analyse de turbulence. Une compréhension approfondie de la théorie de la turbulence, y compris sa caractérisation
• Analyse statistique. La maîtrise des méthodes statistiques et des techniques d’analyse des données est nécessaire pour quantifier les effets de l’intermittence et de l’échelle sur les mesures standard de la turbulence, ainsi que pour développer de nouvelles mesures invariantes d’échelle
• Compétences en programmation. Solides compétences en programmation dans des langages tels que Python ou MATLAB

Souhaitées :
• Techniques de télédétection. Familiarité avec les technologies de télédétection, en particulier les systèmes lidar de vent, et leurs applications dans la recherche atmosphérique
• Expérience de l’analyse multifractale. Une expérience ou une connaissance préalable des techniques d’analyse multifractale, en particulier dans le contexte des champs géophysiques et des régimes de vent, serait hautement souhaitable pour l’utilisation du cadre UM dans cette recherche
• Expérience en dynamique des fluides. Des connaissances en dynamique des fluides, notamment en dynamique des écoulements et en météorologie de la couche limite, seraient utiles pour comprendre la physique sous-jacente des fluctuations du vent et de la turbulence

Qualités professionnelles
• Aptitude à la recherche. Capacité à formuler des hypothèses et à analyser des données de manière efficace
• Esprit de collaboration. Capacité à travailler efficacement au sein d’une équipe pluridisciplinaire et de collaborer avec des partenaires universitaires et industriels
• Compétences en matière de communication. Capacité de communication écrite et orale afin de présenter les résultats de la recherche, rédiger des articles scientifiques et engager des discussions avec les collaborateurs

Conformément à la règlementation, à compétences égales, la priorité sera donnée aux personnes en situation de handicap.

AVERTISSEMENT : Si vous n’arrivez pas à soumettre votre candidature via notre site, veuillez nous l’adresser par mail à contactrh@france-energies-marines.org, en précisant la référence de l’offre dans l’objet.

Candidater

Emploi : Chercheur postdoctoral en approche multifractale appliquée à l’éolien offshore (F/H/X)

Reference : FEM-SAS-2024-282

« * » indique les champs nécessaires

Your Name*
Types de fichiers acceptés : otf, rtf, txt, docx, doc, pdf, Taille max. des fichiers : 150 MB.
Types de fichiers acceptés : otf, rtf, txt, docx, doc, pdf, Taille max. des fichiers : 150 MB.
Types de fichiers acceptés : otf, rtf, txt, docx, doc, pdf, Taille max. des fichiers : 150 MB.
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Écran en superposition fermé pour la recherche