DIME

Sur le phare de la Jument

Le projet collaboratif DIME, qui porte sur l’amélioration de la connaissance des états de mer en cas de tempêtes, comprend une opération inédite qui a débuté en décembre 2017 près de l’île d’Ouessant. Le principe ? Utiliser le phare de la Jument comme un dispositif expérimental à l’échelle 1:1. Un profileur de courant situé au pied de l’édifice et une bouée à houle mouillée à 2 km à l’ouest donnent des informations in situ sur les vagues et les courants environnants. Du matériel de pointe a également été installé sur la galerie du phare : un système stéréoscopique de caméras permet de reconstruire les vagues en trois dimensions, et un radar est utilisé pour cartographier le champ de vagues à plus grande échelle. Des accéléromètres quantifient les déplacements de l’édifice sous l’effet des vagues. Trois capteurs de pression ont été implantés sur la façade du phare pour déterminer les efforts exercés par les vagues.

Une campagne de mesures est effectuée chaque l’hiver. Cette semaine, une mission est organisée sur le phare pour mettre en place de nouveaux boitiers destiné au système de stéréo-vidéo installé en haut de l’édifice. Le but : éviter les vibrations et gagner en précision. Après exploitation et analyse, les données acquises permettront d’améliorer la caractérisation des vagues extrêmes et déferlantes, élément indispensable à l’optimisation des systèmes EMR et donc à leur compétitivité en termes de coûts.

Crédit photo : France Energies Marines

Écran en superposition fermé pour la recherche