pixabay underwater bandeau desktop

FISH INTEL : suivre les poissons pélagiques

Dans le cadre du programme Interreg France (Manche) Angleterre FISH INTEL, France Energies Marines collectera des données pour mieux comprendre comment les poissons pélagiques sont affectés par des parcs EMR.

Mieux connaître les déplacements des poissons, leurs habitats de prédilection et les conditions environnementales dont ils ont besoin pour prospérer, tel est l’objectif du programme transmanche FISH INTEL dont le lancement est prévu en mai. Sur une série de sites répartis sur les côtes du sud de l’Angleterre, du nord de la France et de la Belgique, ce programme surveillera un certain nombre d’espèces marines par télémétrie acoustique et enregistrements vidéo sous-marins. Le bar, le lieu jaune, le thon rouge et même la langouste seront ainsi sous la lorgnette des scientifiques. Ce projet répond à un enjeu majeur : mieux évaluer l’impact de la pêche, du changement climatique et d’autres activités humaines dans la Manche.

Focus sur les parcs EMR

Partenaire du projet, France Energies Marines s’attachera à examiner et identifier les effets occasionnés par les parcs éoliens offshores sur les poissons pélagiques. Le suivi réalisé permettra notamment de déterminer la fréquentation des poissons dans les zones des parcs EMR (par exemple : fidélité au site, zone de résidence ou de passage). En effet, peu de données sont actuellement disponibles sur la manière dont les poissons pélagiques sont répartis sur les côtes de la Manche et comment ils occupent leur habitat au sein des zones de parcs EMR. Réalisées au niveau des sites EMR de la baie de Saint-Brieuc et de Courseulles-sur-Mer, les études se focaliseront sur deux espèces : le bar et le lieu jaune.

Crédit photo : Pixabay

Écran en superposition fermé pour la recherche