L'Institut pour la Transition Énergétique
dédié aux Énergies Marines Renouvelables
RSS Actualités
Projet GEOSISMEM
04/05/2019

Diminuer le coût de la caractérisation des fonds marins

Réunions d'avancement suite
09/04/2019

Suite des réunions d'avancement

 Bastien Taormina, doctorant à France Energies Marines et l’Ifremer, devant son montage expérimental
28/02/2019

Le homard est‐il sensible au champ électromagnétique des câbles électriques sous‐marins ?

Premiers travaux d'experts pour le projet COME3T
31/10/2018

Trois problématiques soumises, restitution prévue dans quelques mois

Enquête en ligne
12/02/2019

Participez au recueil des besoins des utilisateurs

News>Actualités>Site d’essai en mer du Golfe de Fos

Site d’essai en mer du Golfe de Fos

21/07/2018

Premier déploiement de matériel d’étude environnementale.

Le 21 juillet, une bouée de marquage instrumentée, première pierre d’un projet d’observatoire environnemental, a été déployée avec succès sur le site d’essai en mer du Golfe de Fos. La concession reste ainsi valide jusqu’en 2026. Ce déploiement concrétise le statut de cette zone en tant que premier site d’essai en mer dédié à l’éolien flottant en Méditerranée. L’opération, coordonnée par France Energies Marines, a été financée par la Région SUD - Provence-Alpes-Côte d’Azur et par la Métropole Aix-Marseille Provence sur son territoire Istres Ouest Provence.

Premier site d’essai en mer en Méditerranée

Du matériel d’étude environnemental a été déployé le 21 juillet sur le site d’essai en mer du Golfe de Fos, à 5 km environ de la plage Napoléon située sur la commune de Port-Saint-Louis-du-Rhône. La concessionreste ainsi valide jusqu’en 2026. Ce déploiement concrétise le statut de cette zone en tant que premier site d’essai en mer dédié à l’éolien flottant en Méditerranée, ce qui permet aux acteurs du secteur de mener études et expérimentations en conditions réelles. En effet, au niveau national métropolitain, la zone méditerranéenne affiche des spécificités distinctes de celles de l’Atlantique d’un point de vue météo-océanique et écosystémique, qu’il est nécessaire de comprendre et de prendre en compte pour le succès des fermes pilotes éoliennes flottantes. 

Première pierre d’un projet d’observatoire environnemental

La bouée de marquage déployée avec succès est équipée des instruments suivants : une station météorologique, une centrale inertielle et un traceur GPS. Elle matérialise la zone utile nécessaire aux expérimentations prévues dans le cadre d’un projet d’observatoire environnemental. Ce dernier vise à améliorer la connaissance de l’environnement marin en Méditerranée et à mettre au point des protocoles et des moyens de suivi environnemental nécessaires à la conception, au déploiement et à l’exploitation d’éoliennes flottantes. Dans ce but, la bouée sera équipée d’appareils de mesure du biofouling et de l’impact sur la tension d’une ligne de mouillage. Dès septembre, un houlographe sera également installé sur la zone. Il servira à analyser le lien entre les conditions de mer et les caractérisations du biofouling et de l’ancrage.

Des partenaires aux compétences complémentaires

L’opération a été coordonnée par France Energies Marines, l’institut de recherche national de référence sur les énergies marines renouvelables. Dans le cadre de la Cop d’avance et du soutien au développement des énergies marines renouvelables, cette action a été financée par la Région SUD - Provence-Alpes-Côte d’Azur, à hauteur de 200 000 €. Elle a également bénéficié d’un financement de la Métropole Aix-Marseille Provence et d’un soutien du Pôle Mer Méditerranée.