L'Institut pour la Transition Énergétique
dédié aux Énergies Marines Renouvelables
RSS Actualités
Conventionnement ITE France Energies Marines
15/03/2019

Des évolutions significatives au sein de France Energies Marines

Vague déferlante
11/02/2019

3 membres de notre équipe ont été accueilli par l'Université du Rhode Island

Réunions d'avancement
29/01/2019

Réunions d'avancement en série

Un module d’enseignement dédié aux EMR
22/01/2019

Intervention de France Energies Marines dans le cadre d'un master d’Aix-Marseille Université

Vers un partenariat plus étroit avec le Chili
09/01/2019

Deux membres de l’équipe de France Energies Marines se sont rendus au Chili du 17 au 20 décembre dernier

News>Actualités>Site d’essai en mer MISTRAL

Site d’essai en mer MISTRAL

17/09/2018

Réunion d’information à Port-Saint-Louis-du-Rhône le 14 septembre dernier.

Suite à la pérennisation de l’autorisation d’exploitation du site d’essai en mer MISTRAL en juillet dernier, une réunion d’information s’est tenue le 14 septembre dans les locaux de la mairie de Port-Saint-Louis-du-Rhône. L’objectif ? Échanger avec les acteurs clés du secteur sur le projet d’observatoire de l’environnement porté par France Energies Marines et les possibilités qu’offrent ce site quant aux développements technologiques en soutien au déploiement de l’éolien flottant en Méditerranée.

Communiquer sur le premier site d’essai en mer dédié à l’éolien flottant en Méditerranée

La réunion qui s’est tenue le 14 septembre au matin dans les locaux de la mairie de Port-Saint-Louis-du-Rhône visait à présenter le site d’essai en mer MISTRAL. En effet, le déploiement de matériel d’étude environnemental le 21 juillet dernier sur le site a concrétisé son statut de premier site d’essai en mer dédié à l’éolien flottant en Méditerranée. La concession, obtenue initialement pour tester les prototypes de l’éolienne flottante à axe vertical conçue par la société Nenuphar, reste ainsi valide jusqu’en 2026. L’opération a été coordonnée par France Energies Marines, l’institut de recherche national de référence sur les énergies marines renouvelables. Dans le cadre de la Cop d’avance et du soutien au développement des énergies marines renouvelables, cette action a été financée par la Région SUD - Provence-Alpes-Côte d’Azur, à hauteur de 200 000 €. Elle a également bénéficié d’un financement de la Métropole Aix-Marseille Provence et du soutien du Pôle Mer Méditerranée.

Echanger avec les acteurs clés du secteur

Béatrice Aliphat, Conseillère régionale de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, et Martial Alvarez, Maire de Port-Saint-Louis-du-Rhône et membre du bureau de la Métropole Aix-Marseille Provence, ont, dans leurs interventions, réaffirmé le besoin de gagner en visibilité pour la filière de l'éolien offshore flottant avec des attentes précises sur les appels d’offres commerciaux qui seront inscrits devant s’inscrire dans la prochaine Programmation Pluriannuelle de l’Energie. Yann-Hervé De Roeck, Directeur général de France Energies Marines, a présenté le contexte et les objectifs de cette action. Nicolas Germain, Responsable du programme R&D Architecture de fermes et intégration aux réseaux, a ensuite réalisé un focus sur le site MISTRAL destiné à être un observatoire de l’environnement et un site privilégié en support aux développements technologiques liés au déploiement de l’éolien flottant en Méditerranée. La dernière intervention, réalisée par Christian Berhault, Expert scientifique & technique et coordinateur de l’initiative THEOREM, a porté sur le retour d’expérience du SEM-REV, site d’essai en mer multi-technologies porté par Centrale Nantes et situé au large du Croisic. Les 65 participants à cette réunion ont affiché des discours très positifs et des marques d'intérêt importantes quant aux possibilités offertes par le site d'essai MISTRAL.

Mettre en place un observatoire environnemental

La bouée de marquage déployée en juillet est équipée d’une première série d’instruments suivants : une station météorologique, une centrale inertielle et un traceur GPS. Elle matérialise la zone utile nécessaire aux expérimentations prévues dans le cadre d’un projet d’observatoire environnemental. Ce dernier vise à améliorer la connaissance de l’environnement marin en Méditerranée et à mettre au point des protocoles et des moyens de suivi environnemental nécessaires à la conception, au déploiement et à l’exploitation d’éoliennes flottantes. Dans ce but, la bouée sera équipée d’appareils de caractérisation du biofouling et de l’impact sur la tension d’une ligne de mouillage. Très prochainement, un houlographe sera également installé sur la zone. Il servira à analyser le lien entre les conditions de mer et les caractérisations du biofouling et de l’ancrage. Toutes ces données seront intégrées au centre de ressources de France Energies Marines et mises à disposition des développeurs. Viendront ensuite les projets de R&D avec des industriels dans le cadre de collaborations ou de prestations.