L'Institut pour la Transition Énergétique
dédié aux Énergies Marines Renouvelables
RSS Actualités
Symbole FEM
19/10/2018

Ingénieur en ancrage - Mooring and Anchoring Research Engineer

Le phare de la Jument vu du ciel
26/09/2018

Utiliser l'édifice comme un dispositif expérimental à l’échelle 1:1.

Réunion d’information concernant le site d’essai en mer MISTRAL
17/09/2018

Réunion d’information à Port-Saint-Louis-du-Rhône le 14 septembre dernier.

Exemple de colonisation par des espèces benthiques d'un câble sous-marin - Projet BREBENT, FEM-IFREMER
14/08/2018

Étudier de manière intégrée l’impact des parcs éoliens flottants.

Matériel d'étude déployé sur le site d'essai en mer du Golfe de Fost
21/07/2018

Premier déploiement de matériel d’étude environnementale.

News>Actualités>Message de l'EA-OES

Message de l'EA-OES

11/04/2017

Logo OES Une collaboration accrue est essentielle pour surmonter les défis auxquels est confronté le secteur des énergie marines renouvelables

COMMUNIQUE DE PRESSE

11 Avril 2017

 

 

Une collaboration accrue est essentielle pour surmonter les défis auxquels est confronté le secteur des énergie marines renouvelables

 

Le Programme de collaboration technologique sur les systèmes d'énergie océanique (OES) de l'Agence internationale de l'énergie (IAE) a publié aujourd'hui son rapport annuel avec une évaluation de l'état actuel de l'industrie de l'énergie marine. Le rapport examine les progrès réalisés par chacun des 25 membres de l'OES.

La France, l'Inde et la Commission européenne ont rejoint l'organisation depuis le rapport de l'année dernière. Chaque nouveau membre contribuera aux travaux actuels de l'OES dans les domaines de l'énergie des vagues, de l'énergie marémotrice, des courants océaniques, de la conversion de l'énergie thermique des océans (OTEC) et des gradients de salinité.

En rejoignant l'OES, la Commission européenne a renforcé son soutien au développement des technologies de l'énergie des océans. L'énergie marine devrait contribuer à la décarbonisation du système énergétique de l'UE en fournissant jusqu'à 10 % des besoins européens en électricité d'ici 2050, comme indiqué dans la feuille de route stratégique pour l'énergie marine publiée par l'Ocean Energy Forum (OEF) en novembre 2016.

Le nouveau rapport annuel présente également des entretiens approfondis avec cinq acteurs clés de l'expérimentation des technologies de l'énergie des océans en haute mer (États-Unis, Canada, Royaume-Uni, Espagne et Japon). Commentant la position actuelle du secteur, Samantha Quinn du Northwest National Marine Renewable Energy Center (NNMREC) des États-Unis a déclaré : " En construisant plus d'installations, en donnant plus d'opportunités aux développeurs du monde entier de tester dans une variété d'états de mer, l'industrie verra plus d'améliorations et le potentiel pour une industrie commerciale plus tôt que prévu ".

Oliver Wragg du Centre européen de l'énergie marine (EMEC) a déclaré : "Ce n'est qu'en prouvant les performances dans un environnement marin réel que les développeurs peuvent réellement progresser vers des projets commerciaux. Les données vérifiées sur le rendement provenant des essais en eau libre continueront d'accroître la confiance de la communauté financière et d'aider les promoteurs à mettre leurs concepts sur le marché mondial de l'énergie propre."

Tony Wright de FORCE au Canada, commentant les principales leçons tirées de l'exploitation d'un centre d'essais en haute mer, a déclaré : " Il doit y avoir un effort concerté pour recueillir, interpréter et partager les données relatives à tout effet environnemental ". Yago Torre-Enciso de Bimep en Espagne ajoute : "Les centres de test aident les développeurs à économiser temps et argent. Takaaki Morita, parlant au nom de Nagasaki AMEC au Japon, déclare qu'ils " prévoient de donner au développeur l'occasion de tester des méthodes d'installation et d'opération & maitenances rentables ".

 

  Henry_Jeffrey_OES_chairman_2017-2018.jpg

M Henry Jeffrey, Président de l'OES 2017 – 2018

 

Le nouveau président de l'OES, M Henry Jeffrey de l'Université d'Edimbourg, un défenseur de longue date du partage des connaissances, a déclaré : "Notre objectif de 300 GW de capacité installée en 2050, qui permettra d'économiser plus de 500 millions de tonnes d'émissions de CO2, ne sera atteint que par un partage étendu des connaissances et de l'expérience pour accélérer le développement du secteur des énergies marines".

 

 

 

FIN

A PROPOS DE L'OES

Ocean Energy Systems (OES), également connu sous le nom de Programme de collaboration technologique sur les systèmes énergétiques océaniques, est une collaboration intergouvernementale entre pays, qui fonctionne dans un cadre établi par l'Agence internationale de l'énergie à Paris. Actuellement, l'OES compte 25 pays membres et un certain nombre d'autres pays observateurs sont en voie d'adhérer.

 

CONTACTS

Executive Committee Secretary

Dr. Ana Brito e Melo

WavEC - Offshore Renewables

Rua D. Jerónimo Osório, 11, 1º andar, 1400-119 Lisboa

Tel: +351 21 8482655

E-mail: mail@wavec.org

WEBSITE: https://www.ocean-energy-systems.org/