L'Institut pour la Transition Énergétique
dédié aux Énergies Marines Renouvelables
RSS Actualités
Recommandations pour une approche écosystémique des aires d’implantation d’EMR
29/08/2019

Sortie du rapport de recommandations pour une approche écosystémique des aires d’implantation d’EMR.

Rapport annuel 2019 IEA-OES
16/03/2020

Multiplication par 10 de l'énergie produite par les systèmes houlomoteurs et hydroliens depuis 2009

Débat public Normandie - Eolien en mer
02/03/2020

France Energies Marines et Normandie Université proposent 2 événements sur les apports de la recherche

Signature Convention ANR - FEM
24/01/2020

L’ITE vient de signer une convention de financement avec l’ANR pour un montant de 4M€ sur 2 ans.

Nouvelles plongées en Méditerranée
09/12/2019

Nouvelles plongées en Méditerranée

News>Actualités>Etudier le biofouling et son influence

Etudier le biofouling et son influence

29/08/2019

En août dernier, plusieurs plaques de PVC ont été installées sur la quille de deux bouées marques spéciales se trouvant en Méditerranée.

La première est sur le site d'essais MISTRAL, au large de Port Saint-Louis-du-Rhône. La seconde est en face de Cap Couronne, en bordure du Parc Marin de la Côte Bleue.Elles sont distantes d'environ 10 km, ce qui correspond à l'éloignement maximal entre 2 éoliennes situées aux extrémités opposées d'une ferme commerciale.
   
Lors des trois prochaines années, des plongées avec prises de vues et prélèvements seront effectuées régulièrement sur ces deux sites pour suivre la biocolonisation des différentes plaques. Afin de compléter le dispositif pour des comparaisons inter-sites à petite et grande échelle, quatre autres bouées sont également concernées par cette expérimentation : une en Méditerranée (Leucate) et trois en Atlantique (Croisic et Groix & Belle-Île). Les paramètres environnementaux (tels que la température, le taux d'oxygène dissous, la concentration en chlorophylle) des sites de suivi sont mesurés afin d'interpréter au mieux les variations de biofouling observées.
   
Mais quel rapport avec les EMR ?
Les dispositifs installés visent à réaliser un suivi de leur colonisation en vue de caractériser et quantifier le biofouling à des fins environnementales et d'ingénierie dans un contexte EMR. Peu d'études ont été réalisées dans ce domaine et beaucoup de questions sont encore sans réponse.
Quelles espèces colonisent les structures, à quel moment et dans quelles proportions ? Existe-t-il une variabilité géographique (intra-site, inter-site), temporelle (saisonnière, annuelle) ? Comment explique-t-on cette variabilité ? Quels sont les effets induits sur les composants des systèmes de récupération d’énergie en mer tels que les ancrages, les câbles dynamiques, les flotteurs ?
   
Enjeu majeur de R&D pour la filière des EMR, le biofouling constitue la base de plusieurs projets montés et coordonnés par France Energies Marines. Deux sont tout particulièrement concernés par l'expérimentation lancée début août :
 - ABIOP + dédié à la prise en compte du biofouling au moyen de protocoles de quantification utiles à l’ingénierie,
 - MEMOFLOW 1.0 dont le but est la mise en place d'un observatoire méditerranéen permanent de suivi pour les éoliennes flottantes.