L'Institut pour la Transition Énergétique
dédié aux Énergies Marines Renouvelables
RSS Actualités
Projet GEOSISMEM
04/05/2019

Diminuer le coût de la caractérisation des fonds marins

Réunions d'avancement suite
09/04/2019

Suite des réunions d'avancement

 Bastien Taormina, doctorant à France Energies Marines et l’Ifremer, devant son montage expérimental
28/02/2019

Le homard est‐il sensible au champ électromagnétique des câbles électriques sous‐marins ?

Premiers travaux d'experts pour le projet COME3T
31/10/2018

Trois problématiques soumises, restitution prévue dans quelques mois

Enquête en ligne
12/02/2019

Participez au recueil des besoins des utilisateurs

News>Actualités>Campagne à la mer pour le projet APPEAL

Campagne à la mer pour le projet APPEAL

14/08/2018

Étudier de manière intégrée l’impact des parcs éoliens flottants.

Une campagne à la mer va se dérouler du 17 au 30 août 2018 dans le cadre du projet de recherche APPEAL, coordonné par France Energies Marines et piloté scientifiquement par l’Université de Bretagne Occidentale. Cette campagne sera menée sur le site de la future ferme pilote des Eoliennes Flottantes de Groix et Belle-Île, projet lauréat de l’ADEME développé par un consortium composé d’EOLFI, CGN Europe Energy, La Caisse des Dépôts et Meridiam. Au programme de la semaine : collecte de la faune des fonds marins de la zone.
APPEAL regroupe 17 partenaires académiques et privés, ainsi que des professionnels de la mer tels que le CDPMEM du Morbihan. Grâce à une approche intégrée associant sciences de la nature et sciences humaines et sociales, les résultats issus du terrain couplés aux travaux de modélisation numérique permettront de mesurer les effets des parcs éoliens flottants sur le fonctionnement des écosystèmes côtiers et proposer des outils d’aide à l’intégration de telles infrastructures en mer.

Une approche intégrée de l’écosystème côtier

Dans les milieux convoités et complexes que sont les écosystèmes marins côtiers, les défis techniques, juridiques, sociétaux et environnementaux sont nombreux. Le projet de recherche multipartenaire APPEAL vise à construire une approche intégrée à l’échelle de l’écosystème. Les sciences de la nature seront ainsi associées aux sciences humaines et sociales pour prendre en compte la dimension humaine au travers de l’analyse d’activités telles que la pêche ou le trafic maritime. Le but ? Mesurer les effets des parcs éoliens flottants sur le fonctionnement des écosystèmes côtiers dans leur ensemble et proposer des outils d’aide à l’intégration de telles infrastructures en mer.

La nécessité des campagnes à la mer

Dans le cadre du projet APPEAL, plusieurs campagnes de mesures sont programmées en 2018 et 2019 sur le site de Groix et Belle-Île. La prochaine campagne sera menée du 17 au 30 août 2018. Au programme : collecte de la faune des fonds marins afin de connaître et de quantifier les communautés animales de la zone et d’étudier les relations alimentaires entre les différents organismes. L’objectif ? Identifier les évolutions de l’écosystème ces dernières décennies, en comparant les résultats obtenus avec ceux de travaux scientifiques réalisés dans les années 60. Puis ces campagnes serviront également à établir l’état initial environnemental et écologique avant implantation de parcs éoliens flottants. Différents scenarios d’évolution de cet écosystème, après l’implantation des éoliennes, seront ensuite testés.

Des partenaires aux compétences complémentaires

D’une durée de 3 ans, le projet APPEAL bénéficie d’une aide financière de l’Etat, gérée par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) au titre du programme d’Investissements d’Avenir (ANR-10-IEED-0006-25), et de France Energies Marines. Il est piloté scientifiquement par l’Université de Bretagne Occidentale (UBO) et coordonné par France Energies Marines. 17 partenaires académiques, privés et professionnels de la mer forment un consortium aux compétences et aux contributions complémentaires, gages de travaux scientifiques de qualité.