L'Institut pour la Transition Énergétique
dédié aux Énergies Marines Renouvelables
RSS Actualités
France Energies Marines rejoint le programme international WREN
10/06/2020

France Energies Marines rejoint le programme international WREN

Recommandations pour une approche écosystémique des aires d’implantation d’EMR
29/08/2019

Sortie du rapport de recommandations pour une approche écosystémique des aires d’implantation d’EMR.

Rapport annuel 2019 IEA-OES
16/03/2020

Multiplication par 10 de l'énergie produite par les systèmes houlomoteurs et hydroliens depuis 2009

Débat public Normandie - Eolien en mer
02/03/2020

France Energies Marines et Normandie Université proposent 2 événements sur les apports de la recherche

Signature Convention ANR - FEM
24/01/2020

L’ITE vient de signer une convention de financement avec l’ANR pour un montant de 4M€ sur 2 ans.

News>Actualités>Biofouling et ingénierie
En savoir +

Biofouling et ingénierie

09/12/2019

Nouvelles plongées en Méditerranée

Deux nouvelles missions sur le terrain viennent d’être menées dans le cadre du projet ABIOP+ qui s’intéresse à la prise en compte du biofouling au moyen de protocoles de quantification utiles à l’ingénierie des EMR et de l’éolien flottant en particulier.
  
En novembre, des plongées ont été réalisées à deux sites méditerranéens : le 5 à Leucate et le 19 en face de Cap Couronne, en bordure du Parc Marin de la Côte Bleue. L’objectif ? Récupérer deux des six plaques de PVC installées 3 mois ½ plus tôt sur la quille de bouées marques spéciales et en installer de nouvelles.
  
Plusieurs travaux ont ensuite été menés sur les plaques ainsi prélevées :

  • Prises de vues des supports colonisés,
  • Mesure de la biomasse, du biovolume et de l’épaisseur de la colonisation,
  • Prélèvement d’échantillons pour la caractérisation des communautés présentes par métagénomique,
  • Conservation dans de l’alcool pour une étude taxonomique ultérieure.

Les résultats obtenus permettront de quantifier la variabilité inter-plaques et inter-sites du biofouling. Des plongées régulières à ces deux mêmes sites sont planifiées sur les 3 années à venir pour étudier également la variabilité temporelle.