L'Institut pour la Transition Énergétique
dédié aux Énergies Marines Renouvelables
RSS Actualités
Projet de R&D DUNES
01/10/2019

Projet de R&D DUNES : réunion d'information à Dunkerque le 15 octobre concernant le

Conventionnement ITE France Energies Marines
03/09/2019

France Energies Marines reçoit l’accord de conventionnement en Institut de Transition Energétique et reçoit 4 M€ de financement

Pose plaques PVC sur la bouée du site MISTRAL pour étude du biofouling
29/08/2019

En août dernier, plusieurs plaques de PVC ont été installées sur la quille de deux bouées marques spéciales se trouvant en Méditerranée.

Atlas du biofouling
18/07/2019

L'Atlas du biofouling des façades maritimes françaises vient de sortir. Commandez-le dès maintenant !

Atelier thématique TROPHIK
14/06/2019

Atelier thématique et scientifique à Caen le 14 juin.

FEM Editions
En savoir +

Le projet TROPHIK

FEM Editions

Sortie du rapport de recommandations pour une approche écosystémique des aires d’implantation d’EMR.

> Télécharger le PDF du document
     
Les études d’impact environnemental menées en amont des projets éoliens offshores considèrent chaque compartiment de manière individuelle, et non pas l’écosystème dans son ensemble. La compréhension des liens trophiques et l’appréhension de l’écosystème de manière holistique est pourtant un enjeu important rapporté par les politiques publiques telles que la Directive Cadre Stratégie pour le Milieu Marin (Directive 2008/56/EC).
  
Le projet collaboratif TROPHIK (ANR-10-IEED-0006-12) pose les bases d’une approche écosystémique des Energies Marines Renouvelables (EMR) destinée à permettre une démarche holistique et intégrée avant installation de parcs éoliens en mer. Cette approche s’appuie sur un cas d’étude français, le site du futur parc éolien au large de Courseulles-sur-mer développé par le consortium « Parc éolien en mer du Calvados ». Le réseau trophique est considéré dans sa globalité, du plancton aux prédateurs supérieurs (oiseaux et mammifères marins), de la baie de Seine jusqu’à la zone économique exclusive française. Différentes approches de modélisations abordant plusieurs dimensions ont été utilisées et/ou développées afin d’appréhender les effets directs et indirects des EMR de manière holistique. Elles permettent également l’intégration de ces dispositifs de récupération d’énergie dans un contexte plus global de cumul d’impacts et au sein d’un réseau socio-écologique.
  
La première partie de cet ouvrage est consacrée à des fiches récapitulatives présentant l’objectif, la méthode et les résultats principaux du projet ainsi que les personnes impliquées dans la valorisation scientifique qui en a découlé. Dans l’optique de la mise en place d’une approche écosystémique des EMR, la seconde partie recense les recommandations et perspectives issues de ces travaux afin de contribuer à l’étude et à l’amélioration de la compréhension des effets liés à l’intégration de nouvelles infrastructures dans les écosystèmes marins.
  
Auteurs :
Emma Araignous, Morgane Lejart et Georges Safi, France Energies Marines
Nathalie Niquil, Quentin Nogues et Karine Grangeré, UMR BOREA, Université de Caen Normandie
Gregory Beaugrand, Frida Ben Rais Lasram, Pierre Bourdaud et Juliette Champagnat, Tarek Hattab, LOG, Université du Littoral Côte d’Opale
Jean-Claude Dauvin et Aurore Raoux, UMR M2C, Université de Caen Normandie
Ghassen Halouani et Ching Villanueva, LBH, Centre Ifremer Bretagne
Matilda Haraldsson, et Boris Leroy, UMR BOREA, Muséum National d'Histoire Naturelle
François Le Loc’h, LEMAR, Université de Bretagne Occidentale
Jean-Philippe Pagot, EDF Renouvelables