L'Institut pour la Transition Énergétique
dédié aux Énergies Marines Renouvelables
RSS Actualités
13/12/2017

Logo FEM Stabilité des câbles et l'hydrodynamic des fonds de mer

12/12/2017

UNICAEN logo Post-doctoral researcher in coastal modelling

07/12/2017

Logo_IEA_OES_trans.jpg 33rd EXCO MEETING, 14/15 NOVEMBER 2017

18/10/2017

Statoil Au large de l'Ecosse, 30MW d'éoliennes offshore flottantes

13/10/2017

FEM Symbol En association avec FEM, l'ANR a annoncé les projets lauréats du 3ème AAP EMR ITE 2017.

Qui sommes-nous ?>Historique

Historique

Dès 2002, le Secrétariat Général de la Mer a recommandé le développement de l’éolien offshore en France.

En 2005, lors de leur création, les Pôles de Compétitivité Mer ont pris en compte dans leur feuille de route stratégique la thématique EMR.

En 2007, le livre bleu pour une politique maritime intégrée pour l’Union européenne a confirmé la volonté communautaire de développement des EMR.

En 2008, l’Ifremer publie une étude prospective à 2030 présentant le développement des énergies marines sous quatre scénarios caractérisés par des environnements politiques et économiques divers.

En 2008 débutent les travaux d’IPANEMA (Initiative Partenariale N-tionale pour l’émergence des Energies MArines) qui regroupe plus de 130 acteurs des EMR et se concrétisent par un ensemble de recommandations pour le développement de la filière des EMR.

En 2009, le Grenelle de l’Environnement puis de la Mer, poursuivent la construction collective d’une stratégie nationale des EMR.

Parmi les recommandations émises figurait l’urgence de créer une plateforme technologique nationale des énergies marines, catalysant la recherche partenariale et coordonnant la mise en place de sites d’essais en mer indispensables à la validation des technologies.

En 2009, cette proposition s’est muée en volonté gouvernementale, citant Brest comme point focal et enjoignant l’Ifremer de porter le montage du projet. Le financement de cette opération, de même que toute contribution de l’Etat aux initiatives de constitution de sites d’essais, s’inscrira dans le cadre du programme des Investissements d’Avenir.

En 2010, en réponse à l’appel à projet sur les Instituts d’Excellence en matière d’Energies Décarbonées (IEED), un partenariat public-privé particulièrement large a été constitué, qui traduit l’ambition nationale initiale. Le projet France Energies Marines a été déposé en mars 2011…

… conduisant à une labélisation officielle le 9 mars 2012. Le montant de co-financement octroyé est de 34,3 M€, pour un budget opéré d’environ 130 M€ sur 9 ans.

Le 15 mars 2012, l’Association de Préfiguration de l’IEED France Energies Marines a été créée à Brest, avec pour objectifs :

  • Le conventionnement du projet avec l’ANR, organisme gestionnaire des IEED
  • La constitution de la structure définitive, à savoir un GIP
  • Le lancement de premiers projets de recherche
  • Les réalisations nécessaires à la mise en place opérationnelle des sites d’essais

2012-2015: 20 projets réalisés ou en cours, dont 3 projets européens

Le 10 juillet 2015, l'appel à projets Energies Marines Renouvelables est lancé par l'ANR en association avec FEM pour soutenir la filière française des EMR:

  • 10 M€ de cofinancement des Investissements d'Avenir sur 2015-2017
  • 4 M€ de cofinancement dès 2015
  • Objectif de réduction du coût de l'énergie (LCOE)

Au 10 juillet 2015, l’équipe de France Energies Marines comprend 15 chercheurs, ingénieurs et administratifs.