L'Institut pour la Transition Énergétique
dédié aux Énergies Marines Renouvelables
RSS Actualités
26/07/2017

Logo FEM

1)Ingénieur(e) de Recherche en Calcul de Structure

2)Ingénieur(e) de Recherche en Mathématiques Appliquées au Génie Industriel

22/02/2017

FEM Symbol Christophe Chabert fait un bilan de la progression de France Energies Marines

11/04/2017

Logo OES Increased collaboration is key to overcoming challenges faced by the ocean energy sector

22/02/2017

FEM Symbol FEM a présenté de premiers résultats et ses perspectives à l’occasion de sa Tribune Scientifique & Technique

22/02/2017

FEM Symbol En association avec FEM, l'ANR lance le 3ème AAP EMR ITE

Actualités>Quoi de neuf?>Projets lauréats d'éoliennes flottantes

Projets lauréats d'éoliennes flottantes

22/07/2016

Ademe_logo.png AMI Fermes pilotes éoliennes flottantes en mer : Les deux premiers lauréats annoncés

Ségolène ROYAL a annoncé le 22 juillet les deux premiers lauréats de l'appel d'offres pilote pour l'éolien flottant. Il s’agit de Quadran en Méditerranée et Eolfi en Bretagne.

  • Communiqué de presse EOLFI

Logo_Eolfi.PNG

EOLFI, PME française leader mondial de l’éolien flottant, vient de remporter, aux côtés de l’énergéticien CGN Europe Energy, un appel à projets, lancé le 5 août 2015 par l’ADEME, pour une ferme pilote d'éoliennes flottantes située en Bretagne. Avec cette ferme pilote et son portefeuille de projets de fermes commerciales, EOLFI bénéficie désormais d’une base unique au monde. L’entreprise pourra offrir des débouchés à l’export aux acteurs nationaux de la filière, confortant ainsi sa place de leader mondial.

EOLFI se félicite d’avoir remporté, aux côtés de CGN EE, un appel à projets pour une ferme pilote d’éoliennes flottantes située en Bretagne, au large de l’île de Groix avec des turbines General Electric (GE) et des flotteurs de conception DCNS fabriqués en collaboration avec VINCI. Cet appel à projets avait été lancé le 5 août 2015 par l’ADEME sur quatre zones (une en Bretagne, trois en Méditerranée).
La ferme pilote sera composée de 4 éoliennes , ancrées entre 13 et 14 kms de la côte la plus proche ; elle sera connectée au réseau électrique par un câble sous-marin et bénéficiera d’un contrat d’achat d’électricité pour une durée de 20 ans.

Relais de croissance et alternative à l’éolien à terre, l’éolien en mer offre un potentiel considérable de développement : les spécialistes des énergies renouvelables estiment qu’en 2050, il produira deux fois plus d’électricité que le nucléaire dans le monde ; dès 2030, il devrait même assurer près de 15% de la consommation d’électricité européenne. Comparé à l’éolien terrestre, son avantage est double : moindre impact visuel ; vent plus important et plus régulier, d’où un rendement accru. L’éolien flottant, qui permet d’aller chercher les vents les plus puissants au grand large tout en réduisant les conflits d’usage de la mer, est stratégique pour la France qui, avec ses 3 500 kilomètres de côtes et la deuxième Zone Economique Exclusive au monde, souhaite devenir un leader mondial des énergies marines renouvelables.

Pour parvenir à cet objectif, la France peut compter sur l’avance prise par EOLFI, PME française déjà active sur le marché de l’export, développant depuis 2012 un portefeuille de quatre projets de fermes commerciales flottantes à Taïwan (2 GW). Notre pays peut également s’appuyer sur des industriels bien positionnés au sein de la chaine de valeur mondiale : développeurs, fabricants de turbines et de flotteurs, financeurs, installateurs et exploitants. Dans le projet qu’il vient de remporter, EOLFI et CGN EE s’allient avec des acteurs tels que GE pour les éoliennes, DCNS-VINCI pour les flotteurs et Valemo pour la maintenance, tous mondialement reconnus et bénéficiant d’une forte implantation en France.

 « Déjà présents à l’international, nous avions besoin de ce succès en France qui constitue une référence reconnue et soutenue par l’Etat », se réjouit Alain Delsupexhe, président d’EOLFI. Avant d’ajouter : « nous sommes heureux de participer, avec CGN EE, au déploiement des premières éoliennes flottantes en France et de pouvoir améliorer notre maîtrise de cette technologie en milieu océanique à forte houle et à fort marnage, caractéristique de l’essentiel du marché export ».
Une seconde attribution de projets de fermes pilotes par l’ADEME pourrait avoir lieu avant fin 2016. EOLFI a déposé trois autres projets en mer Méditerranée.
A propos d’EOLFI :

EOLFI est une entreprise indépendante, spécialiste de l’énergie éolienne depuis plus de 10 ans. Implantée à Paris, Marseille et Taipei, EOLFI couvre l’ensemble de la chaîne de valeur des énergies renouvelables (éolien onshore et offshore, solaire). Depuis 2013, EOLFI a fait de l’éolien flottant le coeur de sa stratégie et a su devenir rapidement un acteur incontournable en façade Méditerranée.

  • Communiqué de presse QUADRAN

Logo_EolMed.PNG

Eolien offshore flottant : à Gruissan, l’Etat choisit Eolmed, le consortium piloté par le Groupe Quadran.

Le Gouvernement a retenu le consortium piloté par le Groupe Quadran, énergéticien indépendant 100% énergies renouvelables (éolien, solaire, biogaz, hydroélectricité) connu pour son implantation historique en Occitanie (Languedoc Roussillon), pour la réalisation d’Eolmed, une ferme pilote française d’éoliennes flottantes de 24 MW (4 éoliennes). Installé au large de Gruissan, à plus de 15 kilomètres des côtes méditerranéennes, le projet Eolmed permettra de démontrer à une échelle pré-commerciale la viabilité de cette nouvelle filière, de valider les technologies (en particulier les flotteurs) et leur mise en oeuvre depuis la construction/installation jusqu’à l’opération et maintenance en mer, tout en assurant la bonne intégration environnementale du projet.
Les études, demandes d’autorisations et construction dureront 4 ans, suivies d’une phase de fonctionnement expérimental de 2 ans prolongée d’une période d’exploitation industrielle de 15 à 20 ans. L’ambition, à terme, est d’alimenter 1 million de personnes de la région Occitanie avec de l’électricité issue des vents réguliers et forts de la Méditerranée.

Le projet Eolmed réunit autour de Quadran des experts-partenaires de haut niveau : Senvion (turbines 6.2M152), Bouygues Travaux Publics et Ideol (ingénierie, construction et installation du flotteur Damping Pool© en béton). Il représente un investissement majeur qui entrainera des retombées économiques locales. La phase commerciale génèrera 300 emplois directs et le développement de son port de base Port la Nouvelle où seront construits les flotteurs et assemblées les éoliennes de la ferme pilote.

« Dès le départ, le Groupe Quadran s’est positionné pour générer une valeur ajoutée maximale en région. Le projet s’est construit dans l’écoute des acteurs du territoire et des usagers de la mer, avec une volonté de partenariats Public/Privé et une ouverture à des démarches collaboratives telles que le financement participatif. Ce projet préfigure ce que doit être notre avenir proche : plus d’énergies renouvelables, au service de l’indépendance énergétique des territoires. Eolmed est un pas supplémentaire vers la transition énergétique dans laquelle notre pays est engagé avec à la clé l’émergence d’une nouvelle filière industrielle prête à conquérir le marché international » déclare Jérôme Billerey, directeur général du Groupe Quadran.

Pour Benoît Lange, directeur commercial de Bouygues Travaux Publics, « Passer à l’étape de ferme pilote s’inscrit dans la continuité du développement technologique que nous avons entrepris au travers du prototype Floatgen, et EolMed bénéficiera ainsi du retour d’expérience de la première éolienne flottante en France. En démontrant la commercialité des technologies mises en oeuvre, EolMed ouvrira la voie aux membres du consortium pour se positionner sur les marchés à l’export».

« Première éolienne flottante française et aujourd’hui première ferme pilote de Méditerranée… la technologie Ideol démontre une fois de plus sa performance, sa capacité à créer des emplois locaux et son fort potentiel de diminution des coûts. En retenant ce consortium, l’Etat choisit aussi une solution française qui a déjà séduit à l’étranger, et démontre ainsi sa volonté de conquérir une position de leader sur ce marché de l’éolien en mer flottant » explique Paul de la Guérivière, PDG d’Ideol.
Olivier Perot, Directeur Général de Senvion France ajoute : « Senvion dispose d’une expérience unique dans l’éolien offshore de grande capacité avec une flotte installée de plus de 750 MW dans le monde. Nous nous réjouissons de mettre à disposition de la première ferme pilote en éolien flottant en France la capacité d’innovation de Senvion, sa place d’acteur majeur de l’éolien français depuis 15 ans avec 1000 éoliennes en service ainsi que son maillage territorial avec 14 implantations dans les régions ».

Pour mémoire, l’Ademe a publié en août 2015 un appel à projet concernant des fermes pilotes pré-commerciales de 3 à 6 éoliennes pour une puissance unitaire de 5MW minimum dans 4 zones choisies par l’Etat : Groix en région Bretagne, la zone du Phare de Faraman en région Provence-Alpes-Côte d’Azur, et au large de Leucate et Gruissan en région Occitanie. 8 consortiums se sont porté candidats.