L'Institut pour la Transition Énergétique
dédié aux Énergies Marines Renouvelables
RSS Actualités
18/10/2017

Statoil Au large de l'Ecosse, 30MW d'éoliennes offshore flottantes

13/10/2017

FEM Symbol En association avec FEM, l'ANR a annoncé les projets lauréats du 3ème AAP EMR ITE 2017.

22/02/2017

FEM Symbol Christophe Chabert fait un bilan de la progression de France Energies Marines

11/04/2017

Logo OES Increased collaboration is key to overcoming challenges faced by the ocean energy sector

22/02/2017

FEM Symbol FEM a présenté de premiers résultats et ses perspectives à l’occasion de sa Tribune Scientifique & Technique

Actualités>Quoi de neuf?>Lauréats Appel à Projets EMR ITE 2017 annoncés
En savoir +

Site officiel de l'ANR

Lauréats Appel à Projets EMR ITE 2017 annoncés

13/10/2017

FEM Symbol En association avec FEM, l'ANR a annoncé les projets lauréats du 3ème AAP EMR ITE 2017.

L’Institut national de R&D dans les énergies marines,

lauréat pour 2,1 M€ de co-financement de ses projets par les Investissements d’Avenir

Annonce officielle de l'ANR

Brest, le 13 octobre 2017

Des nouvelles très encourageantes pour France Energies Marines qui augmente à nouveau son portefeuille de projets de recherche et développement dédiés aux énergies marines renouvelables, dont il porte le montant opéré à plus de 21,8 M€. Dans le cadre des Investissements d’Avenir, les 2,1 M€ de ce troisième co-financement par l’Agence Nationale pour la Recherche (ANR) agrège 30 partenaires publics et privés de la filière dont deux instituts internationaux, autour de 5 nouveaux projets collaboratifs et d’un projet de coordination. Ces projets s’inscrivent dans l’accompagnement des acteurs de la filière vers la baisse des coûts de développement et d’investissements en phase avec la volonté de l’Etat de simplifier les procédures et d’accélérer le déploiement des EMR le long des façades maritimes françaises. Les sujets retenus permettront de déployer des méthodologies reconnues et validés pour la caractérisation des sites de production, la conception de composants majeurs de l’éolien flottant, l’évaluation des impacts socio-écosystémique des parcs et l’insertion au réseau de fermes de plusieurs machines. La mise en place d’un Comité d’Expertise permettant de dresser des recommandations sur l’ensemble des enjeux environnementaux et socio-économiques liés à l’installation des parcs sous pilotage de France Energies Marines permettra également d’apporter des réponses à l’ensemble des parties prenantes.

Projets Lauréats:

Lauréats AAP EMR 2017

Dans le cadre du programme des Investissements d’Avenir, la participation financière de l’Etat au développement de FEM a été engagée depuis 2015 sous la forme d’un conventionnement avec l’ANR. Cet engagement prend la forme d’appels à projets annuels depuis 2015. Le résultat de ce troisième exercice attribue à FEM 5 nouveaux projets. Ce succès confirme l’intérêt d’une structure fédérée pour coordonner et développer les projets de R&D sur les énergies marines et la priorité donnée par l’Etat et les acteurs majeurs de la filière à la réalisation de ces projets.

Les 16 projets des deux premiers appels à projets sont en cours d’exécution et les premiers résultats sont bien présents : campagnes d’acquisition de données en mer, tests en bassin, outils numériques, méthodologies de conception, validation des calculs et des designs. De même pour les 5 nouveaux projets, France Energies Marines et les 30 partenaires associés à leur réalisation agrègent des équipes pluridisciplinaires pour répondre aux compétences exigées. Autour de cet effort, les priorités fixées par la feuille de route de FEM sont confirmées : la caractérisation des sites de production, le développement technologique en milieu marin, l’insertion opérationnelle de fermes EMR dans le réseau et l’analyse environnementale.

La dynamique est donc désormais rôdée, grâce au renouvellement du soutien financier de l’Etat. Ceci s’inscrit parfaitement au sein du calendrier français du développement des EMR dont l’impulsion s’est accélérée avec une volonté partagée de simplifier les procédures de déploiement et de donner de la visibilité à l’ensemble de la chaine de valeur par une nouvelle planification.

Ce troisième appel à projet poursuit la consolidation du socle de compétences de FEM en tant qu’Institut pour la Transition Energétique pour fédérer la R&D de toute la filière. Les trois années de conventionnement avec l’ANR lui ont permis de bénéficier de plus de 8 M€ de soutien de l’Etat et de mettre en place, coordonner et participer à plus de 20 projets. FEM a maintenant l’ensemble des capacités pour devenir un ITE et ainsi pérenniser son mode particulier de fonctionnement public/privé.  FEM s’engage dès lors à fournir et valoriser l’environnement scientifique et technologique nécessaire à la levée des verrous du marché des EMR, en stimulant la compétitivité de la filière, en accentuant l’attractivité des territoires métropolitains et ultra-marins pour ces activités, et en accompagnant les autorités régionales et nationales dans leurs décisions.

 

Contact : contact@ite-fem.org

 

A propos de France Energies Marines (FEM) et des projets cofinancés par ce premier AAP

 

Basée sur le développement de compétences dans le domaine de la R&D des EMR, l’association France Energies Marines est une structure de partenariat public-privé, fédérant les acteurs des EMR : les industriels, les bureaux d’études, les pôles de compétitivité Mer, les établissements de recherche et les régions littorales. En cinq ans, grâce aux contributions de ses membres puis de l’Etat, FEM s’est déjà positionnée comme un acteur reconnu du domaine des EMR et a développé une vingtaine de projets de R&D sur l’éolien offshore, les hydroliennes, la houle et l’énergie thermique des mers. L’équipe a ainsi pu se développer et constituer un premier noyau de compétences et d’expertises autour des technologies des EMR.

A l’issue des trois premiers AAP, nos principales thématiques de recherche sont couvertes par chacune par les nombre de projets suivant :

  • 6 sur le volet caractérisation des sites de production, permettant de faire progresser l’instrumentation et les méthodes d’observation pour mieux appréhender la turbulence et le transport sédimentaire dans les zones à fort courant de marée, les états de mer dont le déferlement, un phénomène très impactant pour les systèmes flottants, le traitement de données satellitaires pour mieux prévoir les données de vent en particulier pour la formation de tempêtes, et enfin l’utilisation de techniques géophysiques pour limiter les coûts de caractérisation des sols,
  • 8 sur le volet technologie, en contribuant à résoudre des questionnements sur la mise à l’épreuve dans la forte dynamique du milieu marin, pour des câbles de connexion, des lignes d’ancrage, des fondations, des structures composites collées, et également une preuve de concept pour une future génération d’éolienne flottante,
  • 2 pour le volet architecture de fermes et intégration au réseau, en s’attachant à la tenue des câbles sur le fond dans les sites à fort coutant où sont exploitées les hydroliennes, et aux outils d’optimisation modulaires des parcs,
  • 6 pour le volet environnemental, là encore en développant des capteurs pour suivre d’éventuels impacts sur l’avifaune ou sur le benthos au fond de l’eau, en adoptant une démarche socio-écosystémique capable d’intégrer les différentes formes de pression anthropique susceptibles de rompre l’équilibre des milieux marins et en apportant des réponses à l’ensemble des questions soulevées par des recommandations validées sur les enjeux environnementaux et socio-économiques.

ANR.png                       IA.jpg